Faire la paix avec un chapitre sombre

Entrevue avec David Paradis, réalisateur du documentaire Max Power

Trois ans après le suicide de son cousin Maxime, David Paradis a rassemblé son entourage à l’écran pour un dernier film (www.ikweb.tv/max-power).

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans ce projet?

La volonté de faire en sorte que la mort de Maxime ait servi à quelque chose. Je voulais simplement donner un sens à sa mort. J’avais toujours envie de parler de Maxime, mais le sujet est rapidement devenu tabou. Il n’y avait plus rien de nouveau à raconter, car tout avait déjà été dit. Je voulais faire ce film pour qu’on se souvienne favorablement de qui il était et aussi pour aider certaines personnes qui vivent ce genre de situation.

Quels sont les points positifs et négatifs de cette expérience?

Les points positifs : une raison de se rassembler en famille. Pouvoir reparler de Maxime sans que ce soit tabou. Partager des souvenirs impérissables de notre cher Maxime. Faciliter notre cheminement dans le deuil. Aider d’autres familles aux prises avec la problématique du suicide. L’expérience fut bénéfique à presque tous les égards, c’est impossible pour moi d’en tirer quoi que ce soit de négatif.

Comment votre entourage a-t-il réagi à votre démarche et au documentaire?

Il s’est toujours montré très ouvert au documentaire. Étant donné les nombreuses vidéos que nous avions de Maxime, il était naturel d’en faire un film au bout du compte. Tous ceux qui y ont participé ont beaucoup apprécié l’expérience, même si c’est un sujet qui ramène beaucoup d’émotions à la surface. Plusieurs m’ont remercié d’avoir fait ce projet parce que ça avait eu un effet bénéfique sur leur deuil. Tous sans exception ont aussi salué la qualité du documentaire et tout le monde voulait que ce film soit vu par le plus de gens possible, dans le but de prévenir d’autres drames semblables.

Comment Max Power vous a-t-il aidé à traverser votre deuil?

C’est une démarche qui a été difficile, mais très bénéfique pour moi. Elle m’a permis de faire la paix avec ce chapitre sombre de ma vie. Faire ce film m’a donné l’occasion de parler de Maxime à énormément de gens qui ne le connaissaient pas et qui ont vécu des situations semblables. Ce film donne à la vie de Maxime un sens plus clair et il sert à aider d’autres gens. Évidemment, ça ne ramènera jamais Maxime à la vie, mais c’est un léger baume sur une cicatrice qui sera toujours ouverte.