Défis d’avenir – citation de Line Chamberland

« Il y a deux grands défis. Tout d’abord, celui de faire la prévention en amont, en particulier d’atteindre les jeunes qui se questionnent sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Trop souvent, ces jeunes ne se confient ni à leur famille ni à leurs amis par crainte d’être rejetés. Dans de nombreux cas, ils sont témoins ou victimes d’homophobie à l’école, parfois depuis plusieurs années. Il est crucial qu’ils reçoivent des messages positifs en contrepartie et qu’ils puissent trouver du soutien. Le second défi est celui d’une véritable reconnaissance sociale des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles ou transgenres, de façon à ce qu’elles se sentent acceptées dans tous leurs milieux de vie (famille, travail, loisirs, sport…) et à tous les âges de leur vie. »

Line Chamberland, chercheuse et professeure à l’Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie