La prévention du suicide en milieu agricole

La prévention du suicide en milieu rural : recherche et intervention

Philippe Roy, doctorant en service social à l’Université Laval
Ginette Lafleur, doctorante en psychologie communautaire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

Depuis plusieurs années, les statistiques révèlent que les plus forts taux de suicide au Québec, comme dans plusieurs régions du globe, sont recensés dans les régions rurales. De surcroît, la diminution des taux de suicide constatée chez les hommes québécois depuis la fin des années 1990 s’observe bien davantage dans la région métropolitaine de Montréal que dans le monde rural (Gagné et St-Laurent, 2008). Si les hommes ruraux forment une clientèle particulièrement vulnérable en matière de suicide et de détresse psychologique (Roy et Tremblay, 2012), force est de constater que la santé psychologique et les comportements suicidaires des hommes ruraux, comme plusieurs préoccupations des populations rurales, demeurent des sujets largement négligés, ce qui contribue à leur invisibilité (Pugh et Cheers, 2010). Lire la suite…

Initiative du Centre de prévention du suicide de Portneuf pour des activités préventives auprès d’agriculteurs

Steve Dubois, coordonnateur à L’Arc-en-ciel

Cela fait maintenant quelques années que différents spécialistes abordent la question de la détresse psychologique chez les agriculteurs. Au Centre de prévention du suicide de Portneuf, notre pratique nous a également mis en relation avec des agriculteurs traversant des épisodes de grande détresse.

Préoccupés, sensibilisés, nous souhaitions être proactifs et mettre sur pied des activités préventives pour entrer en contact avec ces agriculteurs qui, selon nos perceptions, viennent peu vers nos services d’aide. Nous avons amorcé nos travaux par une revue de la littérature, afin de mieux connaître les réalités du monde agricole. Nous avons poursuivi nos apprentissages en échangeant avec l’Union des producteurs agricoles (UPA) et des syndicats de base. Une fois bien informés, nous avons créé un premier plan d’action visant à aller à la rencontre des agriculteurs. C’est ainsi que nous nous sommes adressés à des assemblées d’agriculteurs lors de soirées organisées par l’UPA. Lire la suite…

Le travailleur de rang… une approche proactive pour une communauté rurale solidaire et en santé

Maria Labrecque Duchesneau, directrice générale, Au cœur des familles agricoles

Plus que jamais, il faut avoir la vocation pour s’engager en agriculture. Et pourtant, de jeunes passionnés font encore ce choix, en défiant vents et marées. L’agriculture, on l’a dans la peau. On peut sortir l’agriculteur de l’agriculture, mais pas l’agriculture de l’agriculteur! Pour bon nombre, la ferme devient la raison de vivre, et tant pis pour la santé! Avec des activités réglées au quart de tour et des semaines de 100 heures de travail, il suffit d’un grain de sable dans l’engrenage pour que celui-ci ait des ratés. Pour ces gens fiers et déterminés, les échecs sont difficiles à avaler, car la ferme génère le revenu familial et véhicule le patrimoine. Un abandon de ferme forcé laisse de profondes cicatrices. Partant du principe qu’il n’y a pas d’agriculture en santé sans agriculteurs en santé, Au cœur des familles agricoles va sur le terrain et leur tend la main.

Son objectif : que la prévention s’inscrive dans les mœurs! Lire la suite…